Conseils voyages Roadtrip

Partir en road trip avec son VR sans réserver de terrains de camping.

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Bertrand, un utilisateur de Planning Motion, a pris le temps de m’écrire pour me demander mon avis concernant son intention de partir dans l’Ouest canadien de la fin juin à la mi-août sans faire de réservations des semaines à l’avance.

Est-ce réaliste ? Est-ce faisable ?

Certains diront que pour eux c’est la seule façon agréable de voyager, d’autres au contraire, diront que c’est tout à fait impensable de partir sans réservations.

Je n’ai pas d’avis tranché par rapport au fait de faire ou pas de réservations.

Pourquoi? Parce que ça dépend des voyages et des voyageurs.

Chose certaine, je pense dans tous les cas qu’il faut bien se préparer, surtout si l’on se rend quelque part pour la première fois.

Il y a autant de types de planification que de types de voyage et de voyageurs.

Road -trip dans le sud ouest des usa

On est d’accord qu’un voyage de 10 jours ne se planifie pas de la même façon qu’un de 6 mois.

Et quand on s’en va quelque part pour la première fois, on ne planifie pas non plus de la même façon que lorsqu’on retourne au même endroit pour la nième fois.

Par contre, pour Olivier et moi, il y a quelque chose de commun à tous nos voyages: on ne fait jamais tout exactement comme on l’a planifié.

Parfois, un lieu qu’on pensait aimer beaucoup nous déçoit ou encore la météo n’est pas au rendez-vous, alors on décide de ne pas y rester aussi longtemps que prévu.

D’autres fois c’est complètement l’inverse. On veut rester à un endroit plus longtemps tout simplement parce qu’on y est bien.

Si on y reste plus longtemps et que le voyage, lui, ne peut pas durer plus longtemps, il faudra bien raccourcir la durée du séjour d’un autre endroit.

Alors, devra-t-on réduire la durée ou éliminer complètement une ou des étapes du voyage?

Puisqu’on a planifié notre itinéraire, c’est facile de voir l’effet domino de ce genre de changement. On voit immédiatement l’impact, on peut s’ajuster judicieusement et en toute connaissance de cause.


En voyage on tombe parfois, au hasard, sur quelque chose d’inusité ou d’inattendu.

Mais, par expérience, l’inverse arrive aussi et on passe parfois à côté de bien de choses intéressantes.

Planifier, ça aide à être au bon endroit au bon moment !

4-JUILLET-À-KANAB

On ne peut pas tout prévoir, tout savoir et pour nous, ça fait partie du plaisir de voyager

Mais la raison la plus importante de prendre le temps de planifier son voyage est surement pour ne pas se retrouver dans des situations désagréables qui peuvent être si facilement évitées avec un peu de préparation.

Alors maintenant qu’on sait pourquoi on veut planifier, on peut aussi se demander:

Qu’est-ce qu’on doit planifier ?

Je vais reprendre l’exemple du voyage que Bertrand est en train de préparer pour faire ressortir quelques points importants en tenant en compte qu’il ne souhaite pas faire de réservations.


Un peu de stratégie

Dans un road trip il y de temps à autre, souvent au début et à la fin du voyage, des journées de déplacement. Ces journées où l’on ne fait que se rendre du point A au point B et qui sont coupés par quelques arrêts pour faire le plein d’essence, manger, se dégourdir ou voir une curiosité au passage.

En décidant à l’avance d’une distance idéale ou maximale à parcourir par jour, on peut trouver sur une carte l’endroit où ça nous mène. Ensuite, on peut rechercher sur 50 ou 100 km avant et après, des options intéressantes pour s’arrêter pour la nuit. Comme ça, on peut profiter de sa journée sans avoir à chercher où s’arrêter dormir tout en se laissant beaucoup de latitude pour choisir où et surtout quand s’arrêter.

Il est possible de trouver ces endroits directement dans Google Maps, ou sur d’autres sites web comme iOverlander, Park4night, Free Campsites ou Campendium.

Prendre un abonnement à Terego, Harvest Host ou Boondockers Welcome donne encore plus d’options.

De la même manière, Bertrand peut chercher à l’avance les emplacements ou terrains de camping aux endroits où il veut se poser un peu plus longtemps ou pour ceux qui sont peut-être plus achalandés.

Là aussi, un peu de planification peut donner un coup de pouce à la chance d’obtenir un emplacement dans un terrain de camping sans avoir fait de réservation des mois d’avance.

Que ce soit dans un terrain de camping avec ou sans possibilité de faire de réservations, pour se donner le plus de chances possible, il faut arriver au moment où les gens quittent leurs emplacements, en fin d’avant-midi ou au début d’après-midi selon les horaires d’entrées et sorties du terrain de camping. On ne sait jamais, un emplacement peut se libérer parce que quelqu’un aurait décidé de raccourcir son séjour.

De façon générale, les dimanches ou la dernière journée des longs week-ends, les terrains de camping se vident. Il est normalement plus facile d’y trouver un emplacement pour quelques nuits.

À l’inverse, c’est à partir du jeudi jusqu’au samedi que les parcs sont les plus occupés.

Il est donc plus sûr de ne pas se déplacer pour arriver à un nouvel endroit un vendredi ou un samedi.

OUPS !

Et c’est justement pour ça qu’un itinéraire établi d’avance permet de voir venir les problèmes de planning ou ceux causés par l’«effet domino» lors de changements en cours de route. On peut anticiper, ne pas se déplacer au mauvais moment et s’éviter une galère une fois que l’on est rendu sur place.

Une autre façon de s’aider à obtenir un emplacement sur un terrain de camping spécifique est d’en vérifier les conditions d’annulation sans frais, qui sont souvent quelques semaines ou jours avant la date de la réservation. C’est à ce moment que les gens qui ont réservé vont potentiellement décider d’annuler leur réservation. Il faut prévoir passer des heures devant son ordinateur à rafraîchir la page des disponibilités sur le site de réservation en espérant être les premiers sur le coup lorsque quelqu’un fera une annulation.

Mais comment savoir s’il y a une annulation ?

Une autre façon de procéder est d’utiliser le service Campnab. En créant une alerte sur Campnab, c’est comme si quelqu’un travaillait jour et nuit à surveiller pour nous les nouvelles disponibilités, en fonction de nos critères et qui nous notifie dès que quelque chose se libère.

En s’abonnant à Campnab, on attend de recevoir une notification puis on se rend immédiatement sur le site web pour tenter d’être les premiers pour réserver l’emplacement qui vient de se libérer.


Une application pour rassembler toutes ses informations de voyage

interface  du planificateur de voyage PLANNING MOTION

Pour créer son itinéraire et rassembler toute cette belle planification au fur et à mesure en un seul endroit, Olivier et moi avons développé l’application web Planning Motion.

Que l’on planifie un voyage un peu, beaucoup ou à la folie, tous les outils disponibles dans Planning Motion, sont là pour simplifier, et même rendre ludique, la planification de voyages.

Écrivez un commentaire ou une question

Inscrivez-vous à notre infolettre

Vous souhaitez être informé de la publication de nos plus récents articles ? Entrez votre prénom et votre adresse courriel ci-dessous.